Faire reculer l’homophobie, une histoire à la fois

0 comment
26/09/2017
andreakpenou

C’est à l’école secondaire Mont-Royal que le GRIS-Montréal a entrepris officiellement sa nouvelle saison d’activités en lançant sa 14e campagne de financement, ayant pour thème « Se raconter pour démystifier », de même qu’un tout nouveau guide du coming out à l’intention du personnel scolaire intitulé « De l’autre côté du placard ».

 

L’objectif de la campagne a été fixé cette année à 250 000 $. Avec moins d’un quart du budget du GRIS provenant de ressources gouvernementales, cette collecte annuelle est essentielle pour permettre à l’organisme de continuer son travail de démystification de l’homosexualité et de la bisexualité en milieu scolaire et ailleurs. Si plusieurs se demandent s’il est encore nécessaire de faire ce travail de sensibilisation de nos jours, les cinq invités présents au lancement, dont Maria Nengeh Mensah, chercheuse à l’UQAM et spécialiste de l’utilisation du témoignage comme vecteur de changement social, ont répondu par l’affirmative.

Les fidèles porte-paroles du GRIS, Vincent Bolduc et Macha Limonchik, et le président de campagne de financement et vice-président du Groupe Leclair, François Leclair, ont quant à eux réaffirmé leur fierté de s’impliquer aux côtés du GRIS. Ils sont convaincus qu’en livrant leur vécu devant plus de 27 000 personnes chaque année, les 250 bénévoles lesbiennes, gais et bisexuel.les du GRIS-Montréal nous font faire tous les jours un pas de plus vers une société plus inclusive.

Il en est de même pour des professeurs comme Maxime de Blois qui, par leur authenticité, peuvent devenir de véritables acteurs de changement. Professeur en univers social à l’école Des Rives, ce dernier a fait son premier coming out en milieu scolaire en 2006. Il a de plus participé aux discussions préparatoires ayant mené à la rédaction du guide De l’autre côté du placard. Présent à l’événement, M. de Blois raconte : « Le guide De l’autre côté du placard s’inscrit parfaitement dans la démarche de réflexion qui m’a amené à faire mon coming out dans mon milieu. J’aurais grandement aimé qu’un tel guide existe en 2006. C’est un outil de réflexion qui amène les enseignantes et les enseignants à bien mesurer les pour et les contre d’une démarche aussi importante de leur vie».

 

Nouvelle présidence du GRIS-Montréal

 

Ce lancement de saison a par ailleurs été l’occasion pour le président sortant du conseil d’administration du GRIS-Montréal, David Platts, de présenter celle qui lui succédera à la présidence, soit l’actuelle vice-présidente de l’organisme, Catherine Duclos. Impliquée au GRIS depuis six ans, universitaire, chercheuse et dotée d’un leadership naturel, cette jeune mère représente une suite logique pour le GRIS. Ce sera aussi la première fois que le GRIS-Montréal aura une femme à la tête de son conseil d’administration, ce qui constitue un motif de fierté pour cet organisme qui a tant à cœur l’atteinte de la parité dans ses rangs.

 

Prix GRIS-Fondation Simple Plan

 

Le GRIS-Montréal a également décerné le prix GRIS-Fondation Simple Plan à un groupe de jeunes entraidants de l’école secondaire Mont-Royal. Ce prix, remis chaque année en collaboration avec la fondation du groupe rock montréalais Simple Plan, récompense une initiative prise par des élèves et des intervenants scolaires du primaire ou du secondaire afin de lutter contre l’homophobie à l’école.

Laissez-nous un commentaire