GRIS logo

L’identité de genre désormais démystifiée par les GRIS du Québec

3 17 mai 2019

« Bonjour! Je m’appelle Éliott, j’ai 26 ans et
je suis un homme trans »


Lors de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, les cinq GRIS du Québec annoncent l’élargissement de leur gamme de services. Désormais, la démystification des identités de genre sera ajoutée à celle des orientations sexuelles. En plus d’intervenant.es gais, bisexuel.les et lesbiennes, des personnes trans et non binaires raconteront leur vécu dans les écoles et les autres milieux visités par les cinq organismes québécois.



Un besoin de plus en plus visible de la part des milieux

C’est pour répondre à une demande de plus en plus grande de la part des milieux que ce nouveau service de démystification a été ajouté. En effet, une grande proportion des classes visitées en 2018 par les intervenant.es bénévoles des cinq GRIS posait des questions sur les personnes trans afin de mieux comprendre leurs réalités. Les projets mis en place à travers le prix GRIS-Fondation Simple Plan, par les écoles au sein de leur propre milieu, étaient quant à eux de plus en plus nombreux à démystifier l’identité de genre. Et l’un des meilleurs exemples est le projet lauréat de 2018 : un livre mettant en vedette un personnage trans, rédigé et illustré par trois jeunes élèves du primaire.

« Grâce à l’ajout de ce nouveau volet dans notre offre de services, nous serons encore plus proches des préoccupations des jeunes. Le besoin est réel et après avoir pris le temps de bien nous préparer pendant deux ans, nous sommes prêts à y répondre. Désormais, les modèles positifs que nous présenterons au quotidien à la jeunesse québécoise seront aussi issus de la diversité de genre et je pense que c’est un gros plus pour notre société, encore mal informée sur ces réalités » déclare Catherine Duclos, présidente du GRIS-Montréal.

Johanie Bouffard, présidente du GRIS-Québec, ajoute : « L'appui de nos membres est fort. La démystification des identités de genre s'aligne parfaitement avec nos valeurs et ils.elles le comprennent bien. Cela contribue à notre volonté de bâtir une société plus ouverte et bienveillante. »
 
Un projet pilote sur deux ans

Ce nouveau service de démystification a été ajouté au terme d’un projet pilote dirigé sur deux ans. Cette période a permis aux GRIS d’évaluer la réception de cette nouvelle forme d’interventions dans trois cégeps, une école secondaire et une maison des jeunes.

Au cours des 15 interventions qui ont été organisées dans ces milieux, les réactions ont été très positives et la curiosité des jeunes, palpable.

Exemples de commentaires des jeunes
« J’ai appris un peu plus sur les difficultés que les personnes trans rencontrent tous les jours, mais aussi sur comment mieux interagir avec elles pour ne pas les rendre mal à l’aise. »
- Homme, 19 ans

« J’ai trouvé ça intéressant, car je n’ai jamais rencontré de personnes trans en direct, mais seulement dans la télé comme Caitlyn Jenner. J’ai appris que de pouvoir vivre une transition peut nous apporter des bénéfices si on en sent le besoin. Exemple : éviter le suicide. »
- Fille, 17 ans

« Ça donne une image beaucoup plus personnelle du sujet. C’est différent des cours où on nous parlait des personnes trans, ce n'est que des faits, mais là on part du point de vue que c’est des personnes qui vivent ça, que ça peut être difficile à vivre aussi. Je trouve ça bon de faire comprendre aux gens toutes les petites particularités du vécu de personnes trans. »
- Une étudiante de cégep
 
Un guide pédagogique
Afin d’accompagner ce changement, le GRIS-Montréal mettra en place, avec le Conseil québécois LGBT, un guide pédagogique pour aider les enseignant.es du Québec à aborder, avec leurs élèves du secondaire, les questions liées aux réalités trans.


À propos des GRIS du Québec
Le GRIS est le plus important regroupement d’organismes québécois à démystifier l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire. Les bénévoles du GRIS-Montréal, du GRIS-Québec, du GRIS-Chaudière-Appalaches, du GRIS-Mauricie/Centre-du-Québec et du GRIS-Estrie ont rencontré en plus de 20 ans plusieurs centaines de milliers de jeunes. En plus de leur travail de démystification, les GRIS effectuent des travaux de recherche sur l’homophobie à l’école et sont régulièrement appelés à partager leur expertise sur le sujet au Québec et à l’étranger. À partir du 17 mai 2019, les cinq GRIS du Québec invitent les personnes trans et non binaires qui souhaiteraient s’impliquer au sein de leur organisme, à communiquer avec le GRIS de leur région.

Laissez-nous un commentaire


Dean Dragon - 18 May 2019

Wow super mais je trouve important de préciser que le terme parapluie “Trans” ne dois pas inclure que les transexuels/transgenres mais TOUTES les identités de genres. Bravo au GRIS pour ce projet et il me ferais plaisir d’y participer en tant que personne intersexuée.

Répondre

andreakpenou - 4 July 2019

Bonjour Dean, Merci pour votre commentaire et vos bons mots. Si le bénévolat au GRIS-Montréal vous intéresse, il nous ferait plaisir de vous accueillir! Pour ce faire, nous vous invitons à contacter Michèle Brousseau, la responsable des bénévoles au GRIS à l’adresse suivante: michele.brousseau@gris.ca. Au plaisir!

Répondre

Didier Charuel - 22 May 2019

merci !
comme j’aurai plaisir à vous regarder en tirer, échanger, recevoir, partager
salutations adelphes
Didier
Nantes – France
#maimepasviril
#LibertéEquitéAdelphité

Répondre